20061008

 

L’entreprise au fondement de la cité

Excerpt from report comissioned by CIB concerning its operations in the Department of Sanha, Republic of Congo: "...L’entreprise, on le sait, ne produit pas seulement des richesses. C’est aussi un lieu où s’entrecroisent des logiques sociales, institutionnelles et économiques différentes par nature. C’est particulièrement flagrant dans le cas où l'implantation industrielle de l'entreprise est située dans une région isolée. Telle est la Congolaise industrielle des bois (Cib), qui produit et transforme des grumes de plusieurs essences botaniques, au cœur de la forêt primaire d’Afrique centrale, dans la région congolaise de la Sangha. Les sociétés qui exploitent les ressources naturelles du globe - forêt, mais aussi minerais et pétrole - sont aujourd’hui la cible de critiques de plus en plus vives, alimentées notamment par les ONG environnementalistes, qui dénoncent dans le même souffle une façon effrénée d'exploiter la nature (particulièrement la nature exotique) contraire au développement durable et
des effets déstructurants sur les populations dites locales. La force de ces deux arguments est qu'ils renvoient l’un et l’autre au mythe des origines. On associe en effet, depuis la conquête des Amériques, la nature exotique au paradis terrestre et les gens qui y vivent de façon traditionnelle au bon sauvage, ce contemporain attardé dans la condition édénique. Les entreprises sont donc coupables de désenchanter un monde qui sert de refuge, dans l’imaginaire
occidental, à la nostalgie du paradis ; paradis peuplé dans le cas des forêts africaines d’éléphants, de gorilles, de Pygmées et de nombreux serpents..."

Comments: Enregistrer un commentaire



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?